junior trot - Trot Top Tour - course de poney au trot attelé - drivers juniors - journal poney - journal junior trot
Inscription à la newsletter




LE POINT DE VUE DU PRÉSIDENT HERVÉ LAMORIL DE LA SOCIÉTÉ DES COURSES D’ARRAS

Notez


Le 13 juin 2011, a eu lieu pour la première fois en France, le test de qualification de la discipline du Trot Attelé pour Poney sur la piste de l’hippodrome des Hauts Blancs-Monts d’ Arras. Les 6 jeunes gens inscrits, âgés de 11 à 13 ans, ont passé les tests brillamment. Robin Bouvier au sulky de Jello Ess, Théo Duvaldestin au sulky d’Yramis, Clément Duvaldestin au sulky d’Angalis Rocky, Margaux Goossends au sulky d’Esprit, Emma Goossens au sulky de Saby's Allan Cross, Paul Klimczak au sulky de First Landais, ont pu ainsi dans l’après-midi prendre le départ de la première course officielle du circuit Trot Top Tour, où Clément Duvaldestin a remporté une victoire à la lutte avec Emma Goossens.
Nous avons demandé à Sabrina, une jeune fille âgée de 14 ans, de jouer le rôle d’une journaliste, avec pour mission d’interviewer le Président de l’hippodrome d’Arras, Monsieur Hervé Lamoril, sur cette première en France, afin de lui demander son point de vue.



Remise de récompense à Clément Duvaldestin entouré de ses Parents Sandrine et Thierry  en présence de Didier Delsart représentant du CRE Nord Pas-de-Calais, de Martine Fasquelle : Présidente de Cheval : Passion de Femmes et de Hervé Lamoril Président de l’hippodrome d’Arras. © Photo Michel Goyaut.
Remise de récompense à Clément Duvaldestin entouré de ses Parents Sandrine et Thierry en présence de Didier Delsart représentant du CRE Nord Pas-de-Calais, de Martine Fasquelle : Présidente de Cheval : Passion de Femmes et de Hervé Lamoril Président de l’hippodrome d’Arras. © Photo Michel Goyaut.
Sabrina - Le Président Francis Bernard de la Fédération Régionale des Courses du Nord vous a missionné pour vous charger de la mise en place de Trot Top Tour. Pour quelle raison, monsieur le Président, vous êtes-vous impliqué dans ce projet ?
-Je me suis impliqué dans ce projet car il est bon de rapprocher les deux mondes, que sont l’Equitation et les Courses, qui ne sont pas tellement différents, en vue de  développer un peu l’esprit des courses à la Fédération de l’Equitation, et vice- versa .
 
- Comment le public et les professionnels ont-ils réagi devant l’apparition des poneys sur la piste?
 -  Le public et les professionnels ont réagi très positivement. Ils ont beaucoup apprécié la tenue et le sérieux du déroulement de la course. J’ai pu discuter après la course, avec les commissaires de courses qui l’avaient suivie, ils étaient ravis et agréablement surpris par la maitrise de la drive et le comportement de des jeunes pendant la course.

- Avez-vous eu beaucoup de public pour cette réunion un peu particulière ?
Oui, le public était nombreux, un peu plus élargi qu’habituellement et très intéressé de découvrir des poneys évoluer sur la piste
- Organiser une réunion de courses prend beaucoup de temps pour les bénévoles, Est-ce que mettre en place une telle course a été compliqué ?
En tant qu’organisateur de réunions de courses, cela n’a pas posé de problèmes, juste un peu plus de travail dans l’organisation de l’enregistrement des partants, remise des plaques aux Drivers Juniors, il ne faut pas oublier que c’est une course supplémentaire, régie par le code des courses. Par contre, il faut avoir le recrutement nécessaire pour que la course soit  intéressante et réunir au moins une dizaine de partants. Cela  ne pourra pas se faire sans l’implication des Comités Régionaux d’Equitation.


- Avec le recul de cette journée quel bilan faites-vous de cette première ?
Bilan positif, je pense que c’est un bon démarrage et qu’il faut persévérer.

- Avez-vous une anecdote ou une image de cette journée qui vous restera en mémoire ?
Je me souviendrai particulièrement de deux moments. Le premier, c’est lors de l’enregistrement et de la distribution des plaques : les Drivers Juniors ont montré un sérieux digne des grands Drivers. L’autre, c’est lorsque les jeunes ont traversé le public en tenue de drivers. Une grande fierté se lisait sur leurs visages. Pendant qu’ils se rendaient aux balances, j’ai entendu dans le public plusieurs commentaires sympathiques sur les enfants. « Regarde, des mini drivers ! », disait quelqu’un à son voisin. Le public ne restait pas indifférent, il était sous le charme de ces enfants et de leur poney. J’ai même remarqué des petites filles qui n’étaient pas insensibles au charme de la tenue de driver, dit en souriant le Président.

- Est-ce que pour 2012, vous êtes prêt avec votre Société, à renouveler l’opération ?
Je suis tout à fait partant pour renouveler l’opération pour 2012. Nous sommes prêts à développer Trot Top Tour non seulement sur notre hippodrome mais aussi au sein de notre Fédération, sous forme, pourquoi pas, d’un challeng


Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 20

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Facebook
Twitter
Newsletter