junior trot - Trot Top Tour - course de poney au trot attelé - drivers juniors - journal poney - journal junior trot
Inscription à la newsletter




LES COURSES DE PONEY AU TROT ATTELÉ : L’engagement d’un CRE

Notez


Edith Cuvelier Présidente du Comité Régional d’Equitation du Nord-Pas de Calais, a accepté de répondre à nos questions concernant l’engagement de son Comité dans la nouvelle discipline de la Fédération Française d’Equitation, le Trot Attelé pour Poney.



Mme  la Présidente Edith Cuvelier et Didier Delsart du Comité Régional d’Equitation du Nord- Pas de Calais, à Saint-Omer, le 28 août, lors de la remise de la coupe du prix Trot Top Tour à Clément Duvaldestin, en présence de François Marc Rivenet Président de l’hippodrome, Angdalas Rocky, le courageux poney, et Jacques Bourgault.  © Photo Michel Goyaut.
Mme la Présidente Edith Cuvelier et Didier Delsart du Comité Régional d’Equitation du Nord- Pas de Calais, à Saint-Omer, le 28 août, lors de la remise de la coupe du prix Trot Top Tour à Clément Duvaldestin, en présence de François Marc Rivenet Président de l’hippodrome, Angdalas Rocky, le courageux poney, et Jacques Bourgault. © Photo Michel Goyaut.
Mme la Présidente, votre Comité a été le premier à s’être investi dans cette nouvelle discipline le Trot attelé pour poney de la Fédération Française d’Equitation (FFE), pouvez-vous nous en parler ?

La promotion de cette discipline, le trot attelé pour poney, est une nouvelle manière de faire connaître aux jeunes des centres équestres un autre monde, celui des courses de trot, qu’ils n’ont que rarement l’opportunité de connaitre, et de développer leurs compétences. C’est offrir la possibilité à ces enfants de découvrir  des horizons différents qui enrichiront leur expérience.
Ce projet ne pouvait me laisser insensible. En tant que Présidente du Groupement Hippique National(GHN), j’avais déjà participé au rapprochement entre le monde des Courses et celui des Centres Equestres au sein du Groupement des Entreprises du Secteur du Cheval Agricole (GESCA). Dès 2006, le concept de TROT TOP TOUR de l’Association Cheval:Passion de Femmes, dont je suis membre, m’avait intéressée car concrétisant sur le «  terrain » des initiatives qui sont trop souvent ignorées quand elles restent au niveau des instances nationales…
Je suis à présent élue Présidente du Comité Régional d’Equitation FFE de la région Nord Pas de Calais. En mars 2009, le projet, repris et remanié, m’a été présenté à nouveau par Martine Fasquelle, Présidente de l’Association cheval : Passion de Femmes. En 2010, nous avons décidé de nous impliquer dans le projet, cela m’a tout de suite fortement intéressée à plus d’un titre.

Comment se traduit l’engagement du comité ?

Notre comité s’est engagé dans une démarche d’appui des produits proposés par les Centres Equestres, afin d’attirer des publics nouveaux, comme les enfants fréquentant avec leurs parents les hippodromes, et cela afin d’éviter des phénomènes de concurrence quand se densifie le réseau des Centres, résultat de la forte croissance de l’Equitation depuis le passage en 2004/2005 du monde équestre au secteur agricole avec une TVA de 5,5%.
De ce point de vue, la discipline du TROT attelé pour poney (Trot Top Tour) est innovante et le partenariat entre FFE et Cheval Français est capable d’attirer une couverture médiatique qui nous fait souvent défaut. L’exemple d’autres pays comme la Suède est significatif à cet égard… Les courses de trot avec les poneys y sont très populaires.

Les courses pour poney (Trot Top Tour ) ne sont pas un « gadget » : cette nouvelle discipline présente un réel potentiel économique…

L’initiative s’appuie sur tout le savoir-faire du monde des courses : nos jeunes meneurs ne sont pas livrés à eux-mêmes, et nous bénéficions d’un accueil sympathique et compétent de la part des acteurs des courses, entraîneurs comme hippodromes, et cela ne se refuse pas, sans oublier bien sûr l’appui de la FFE par le relais du Site et de la REF.
L’initiative s’appuie aussi sur un savoir-faire : nous avons au sein de notre Comité Directeur une personne qui à elle seule, symbolise l’union possible entre courses et équitation : directeur d’un poney Club dans le Pas de Calais, à Gouy Servins, ancien professionnel dans le Trot, après avoir fait son apprentissage à l’école des courses hippiques de l’AFASEC, il « drive » encore aujourd’hui régulièrement comme Amateur car la passion ne l’a pas quitté. Didier DELSART, notre secrétaire général , peut mieux que personne, chez nous, apporter informations et appui aux centres équestres qui souhaitent s’engager dans cette toute nouvelle discipline. C’est pourquoi le Comité a validé notre implication renforcée pour l’avenir.

Comment voyez-vous l’avenir de la discipline et son développement ? Il y a eu dans la région cinq courses : sur les hippodromes d’Amiens, d’Arras, d’Abbeville, du Touquet, et de Saint-Omer, avec un nombre de partants suffisant (6 à 8 engagés). Y aura-t-il d’autres courses pour la saison 2012 ?  

Bien sûr ! Il nous faut maintenant informer davantage les centres équestres, en particulier ceux qui bénéficient de la proximité géographique d’un hippodrome ou de l’installation d’un entraineur professionnel du trot, pour que ces centres puissent former les jeunes. Nous avons à notre disposition des supports d’informations, tels que notre Site Internet, avec notre Bulletin mensuel. En novembre dernier, nous avons communiqué sur le sujet lors du Forum des Dirigeants et Enseignants. L’un des « freins » que nous rencontrons du côté des centres équestres est : « nous n’y connaissons rien, nous n’avons pas le personnel compétent, comment allons-nous entraîner poneys et meneurs ?
Alors nous créons des liens entre les professionnels des courses du Nord Pas-de-Calais et nos dirigeants de centres équestres, grâce à la coordinatrice de TROT TOP TOUR, Martine Fasquelle, qui fait partie de la grande famille du Trot. Une délégation de moniteurs est allée rencontrer les entraineurs à Grosbois (94), Grand Centre d’Entrainement des Trotteurs unique au monde, afin de découvrir la discipline. Nous étions aussi au salon du Cheval pour faire l’information sur cette discipline de club.

Comment le développement de cette discipline peut se faire dans le Secteur Equestre ?

Nos enseignants sont des hommes de cheval, ils savent qu’ils doivent apprendre la discipline pour pouvoir ensuite la transmettre, comme ils l’ont toujours fait. Notre comité a décidé de les aider en s’engageant en 2011/2012, dans un appui financier, modeste mais réel, auprès des clubs adhérents qui vont s’inscrire dans les courses de trot pour poney. Nous mettons déjà à disposition deux sulkys, que nous prêtons aux Clubs. Dans notre région, le Club de Gouy- Servins a inscrit le trot attelé pour poney à son programme de cours. L’un des élèves, Joseph Morel, âgé de 14 ans, a obtenu sa licence de Driver Junior après les tests de qualification, ce qui lui a permis de faire ses débuts en course à Saint-Omer.

L’avenir est prometteur pour notre région, et nous sommes déjà sollicités pour une ouverture à une autre catégorie : poneys A jusqu’à 1m10, avec meneurs de 8 à 12 ans… Oh pardon!, dit en souriant Mme Edith Cuvelier, on ne dit plus des meneurs, dans cette nouvelle discipline mais des Drivers Juniors, comme les appellent les professionnels du TROT.


Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 20

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Facebook
Twitter
Newsletter