junior trot - Trot Top Tour - course de poney au trot attelé - drivers juniors - journal poney - journal junior trot
Inscription à la newsletter




LES DRIVERS JUNIORS A CAGNES-SUR-MER

Notez


Il est des événements qui marquent les esprits et y laissent des empreintes indélébiles. A n’en pas douter le déplacement des drivers juniors à Cagnes-sur-Mer fait partie de ceux là et restera gravé à jamais comme un beau souvenir dans la mémoire de tous ses participants.



LES DRIVERS JUNIORS A CAGNES-SUR-MER
L’aventure commence le mercredi 22 août. Déplacer 11 poneys et 11 drivers, vivant dans différents départements, ne s’improvise pas. L’affaire est sérieuse : montures et compétiteurs doivent arriver à bon port et en bonne forme. Pour la préparer  Jean Baptiste Bossuet, Martine Della Rocca Fasquelle, Jean-Michel Bazire, Thierry Duvaldestin , Christian Bazire, Président des Entraîneurs au Trot, et Stéphane Masson Deblaize s’étaient réunis, dès le 27 juin pour en définir la logistique. La caravane du World Summer Pony Cup,  transportant  poneys et  matériel à Cagnes-sur-Mer, prendrait donc la route  le 22 août, en soirée, et serait suivie des drivers juniors et de leurs supporters. L’opération débutant dès le lendemain jeudi 23 août à 10h sur l’hippodrome où les attend Daniel Della Rocca le référent de la Société des Courses. Imaginez un peu la tension et l’excitation régnant dans la tête et le cœur de tous !
16h- Préaux en Mayenne, aux écuries de Jean-Baptiste Bossuet le camion est fin prêt. PRINTEMPS DE BUGES est embarqué, l’heure du départ a sonné. Deux hommes vont se relayer au volant : Michel Dayon, homme de confiance de Jean Michel  et Stéphane Masson Deblaize. Le parcours a été soigneusement pensé par ces professionnels.
En route ! Direction Solesmes dans la Sarthes où attendent chez Jean-Michel Bazire : TOKAJER, CURRY CURRY, SKOTTS MARTINI et Marie !  Puis, sans perdre de temps, remonter vers l’Orne pour rallier l’établissement Thierry  Duvaldestin, à La Ferté Fresnel,  où patientent ANGDALAS ROCKY, BORN FIGHTER, JELLOS ESS.
Les heures tournent, le camion avale les kilomètres sans encombre, les poneys sont tranquilles, le moral des troupes au beau fixe.
Le dernier chargement est prévu dans l’Essonne, au centre Equestre des Molières où seront chargés UNNY SPEED, YRAMIS, BJORKSTA LIZTER.et Noémie qui rejoint Marie dans la cabine.
 
21h - Cette fois, c’est le grand départ ! Cap sur l’autoroute « des vacances » ! Dans le camion, suivi du minibus conduit par les mamans, Sandrine Duvaldestin et Virginie Masson Deblaize qui vont se relayer pour conduire, ont pris place Robin, Théo, Clément et Léa. Céline Bazire et Martine Della Rocca partent en voiture avec Béatrice, Pauline  et Nicolas. Quirin Decaudin les rejoindra avec ses parents, demain sur l’hippodrome.
 
Plus de 900 kms, entre 9h et 11h de route, sans compter les pauses, la nuit va être longue. Demain, il faut être en forme.  Peu à peu l’enthousiasme fait place à la fatigue, les yeux des jeunes drivers se ferment. Chacun s’installe pour dormir. Les adultes veillent. Moments propices aux confidences, à l’évocation des souvenirs, à la préparation des heures intenses qui suivront l’arrivée.
 
Jeudi 23 août - Le voyage s’est bien passé. Tout le monde est bien arrivé. Plus ou moins fatigué mais qu’importe, sous les yeux écarquillés de chaque passager, s’étalent des images de carte postale : palmiers, pins parasol, lauriers rose, ciel bleu immaculé … sur les panneaux routiers, des noms de légende : Nice, Cannes, Saint-Paul de Vence,   … dehors, le chant lancinant des cigales et une chaleur de plomb !  Pas de doute la Côte d’Azur est bien là. La pression remonte, la joie rejaillit et, comment décrire l’émerveillement qu’ils éprouvent  lorsqu’il découvre, en front de mer,  bercé par les vagues sous un soleil éclatant : l’hippodrome sur lequel ils vont courir ! Leur cœur d’enfant balance entre l’appel de la plage et la fierté de fouler une piste célèbre. Mais c’est en professionnel qu’ils se comportent. Après avoir  descendu leur poney du camion et leur avoir donné les premiers soins, ils vont assister, en présence de la presse, au tirage au sort des places derrière l’autostart du grand prix du Conseil Général. Puis, assurent la présentation des poneys participant aux deux courses.
 
Quelques heures de repos bien méritées durant lesquelles ils font, la connaissance de leur nouveau co équipier : Andy Garcia qui a pour particularité d’avoir été sélectionné également dans l’équipe de  France de Football pour la coupe du monde des minimes.
Un match de foot, une partie de pétanque, un dîner clôtureront cette première journée.
 
                      Vendredi 24 août -  8h la petite troupe se retrouve aux boxes où les poneys les attendent avec impatience. Seaux et fourches en main nos drivers Juniors nourrissent et paillent leurs amis dont ils prennent grand soin avant de les sortir, sur la piste, sous les regards des professionnels amusés.
                     - 12h00, le Président de la société des courses François Forcioli- Conti, qui a bien compris comment leur faire plaisir, invite les Driver juniors à déjeuner … au Mc Donald. C’est la fête !
 
Après-midi - Quartier libre. La plage s’en souvient encore et les mamans accompagnatrices aussi !
 
Mais à 20h30 Les drivers Juniors oublient leur rôle de fieffés garnements pour endosser leur belle tenue d’apparat et, c’est en grand uniforme qu’ils se rendent au Club des Propriétaires pour assister au cocktail dînatoire organisé par la SCCA pour la clôture du meeting d’été 2012.
 
                   Samedi 25 août – date événementielle - Après une journée vouée à la récupération et à l’entraînement, les drivers juniors se retrouvent, non sans un certain trac, à 17h sur l’hippodrome pour une réunion avec les commissaires de courses.
 
19h55 - Les cœurs des 6 partants de la World Summer Pony Cup battent la chamade. Ils entrent en compétition sous les couleurs du pays qu’ils représentent : pour  la France : Beatrice, Théo, Robin, Léa ; pour la Suède Mathilde et Micaela. Ils sont au sulky de poneys qui leur ont été attribué par tirage au sort. Théo remporte cette manche avec TOKAJER et donne la victoire aux points à la France ! Cocorico !
( La précédente course a eu lieu le 31 juillet à Jagersro  en Suède).
21h50 - Le moment tant attendu par tous est enfin arrivé. Le ciel est zébré d’éclairs, le tonnerre gronde, une pluie battante s’abat sur l’hippodrome. Impossible de prendre le départ dans ses conditions il faut attendre. Enfin une accalmie. Les 11 partants et l’encadrement de la course Graines de Drivers sont trempés, mais déterminés il veulent courir, pas question de faire ‘non partant’.  Le commissaire donne l’ordre de rentrer en piste. Cagnes-sur-Mer n’a qu’à bien se tenir la relève est là ! Tous se battent comme des beaux diables mais c’est Beatrice avec PRINTEMPS DE BUGES qui l’emporte devant Nicolas au sulky de TOKAJER. lls franchissent le poteau sous une véritable ovation, couverts de boue mais heureux, fiers d’être « comme papa ». Des petits supporters avec leur banderole se joignent à eux.  Les journalistes et le public exultent. Bravo champions ! La fête peut continuer vous n’avez pas failli.
 
Remise des prix, spectacle équestre, feu d’artifice, dîner au restaurant du foyer de l’hippodrome où les attendent, entre autres, Eric Raffin et Franck Nivart. Les discussions vont bon train, peu à peu,  les paupières des jeunes et vaillants drivers s’alourdissent et, malgré eux et le bruit qui les entourent, certains s’endorment sur un bord de table… Mais que demander de plus que cette sensation de plénitude pour être heureux et ramener des souvenirs inoubliables ?
 
Ah, j’oubliais ! Les parents accompagnants ont demandé un temps de récupération de …plusieurs mois.
 
Marlène Marcos







Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 20

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Facebook
Twitter
Newsletter