junior trot - Trot Top Tour - course de poney au trot attelé - drivers juniors - journal poney - journal junior trot
Inscription à la newsletter




Comment faire voyager mon poney

Notez




Comment faire voyager mon poney
Notre journaliste en herbe, Margaux (driver dans la catégorie junior), s’est intéressée pour sa rubrique conseil à un sujet essentiel : « le transport de son poney ». Avec Jennifer, elle a rencontré un spécialiste du comportement du cheval, Pierre Blin, qui a répondu à leurs questions.
 
Question : mon poney voyage beaucoup, pour aller sur les hippodromes disputer les compétitions du trot à poney. Y-a-t-il une méthode pour le faire voyager dans de bonnes conditions?
Bien sûr, tu as différentes possibilités  de faire voyager ton poney, comme pour un cheval : en camion 2 places, en van -1 ou 2 place(s)-et enfin en poids lourd. Quel que soit le mode de transport choisi, tu as les mêmes règles de sécurité à respecter, pour que tout se déroule dans de bonnes conditions de confort et de bien-être et que soient respectées toutes les normes de sécurité.
 
Pouvez-vous nous informer sur ces règles ?
Dans un premier temps, tu dois protéger ton poney le temps du transport.
Il faut que tu lui mettes soit des protections de transport ou bien des bandes de repos. Cela permet d’assurer la protection des membres de ton poney et ainsi de prévenir les blessures qui pourraient survenir durant le voyage, ou bien soulager les tendons selon la durée du transport.
Les protections doivent être mises dans le box, il faut faire bouger ton poney dans le box sur une volte ou deux pour l’habituer à la gêne que pourraient représenter les protections sur ses jambes en marchant. Cela s’appelle une désensibilisation.
 
Lorsque tu le présenteras devant le pont du van, il faut rendre ton poney attentif, c'est-à-dire qu’il ne regarde rien d’autre que toi, tu le rassures en lui parlant ou en lui faisant une caresse et tu vas lui donner les codes pour pénétrer  dans le van. Ne tire jamais sur la longe sinon il lève la tête et risque de reculer. Tu l’invites à se mettre en avant en lui donnant un ordre auditif, claquement de langue, un ordre tactile en faisant une légère pression avec la main sur l’épaule et lui indiquer la direction avec ton corps. S’il ne suit pas, tu viens le rassurer avant de recommencer les mêmes ordres avec un ton vocal légèrement au-dessus.
 
Dans un second temps, tu dois l’attacher avec une longe afin d’éviter qu’il ne se cabre ou fasse des mouvements brusques. Le licol doit être bien ajusté et les boucles fermées. Il faut vérifier que la longe, le licol et le mousqueton soient en bon état. Attention en faisant le nœud de ne pas mettre ou laisser un doigt dans une boucle. De nombreux hommes de chevaux ont eu des accidents. Il s’agit d’un moment à risque. Attention à la longueur de la longe pas trop longue pas trop courte - prendre la longueur de la tête du poney comme point de repère (des lèvres à la base de l’oreille)
Faire le nœud du pilleur de banque* où quand on tire sur la longe tout se détache rapidement.
 
Y-a-t-il un conseil que vous pouvez nous donner pour que le poney voyage bien ?
Oui, c’est un point aussi très important. Il faut gérer le stress lié au transport, il faut préserver au maximum le mental de ton poney. Avant de l’embarquer la première fois pour un voyage long ou court, tu dois lui faire découvrir le véhicule, lui faire faire le tour du véhicule pour qu’il s’imprègne de l’odeur et de  la forme, sans lui faire sentir avec le nez, juste faire le tour, puis le faire monter dans les conditions précisées plus haut. Une fois à sa place, tu le rassures, tu le caresses, tu lui laisses manger un peu de foin, et après 2 mn tu le descends. Tu recommences deux fois la même chose en le laissant chaque fois un tout petit peu plus longtemps (4 mn, 5 mn).
Ainsi il apprend à se familiariser avec cet espace pas forcément agréable parce que ce n’est pas sa nature d’être enfermé. Il apprend que cette situation à une fin et du coup ça le rassure psychiquement. Sinon il risque de chercher à trouver une fin à cette situation en essayant de gratter, de tirer sur la longe au risque de se coucher et de se faire mal.
 
Lorsque ton poney a appris à embarquer, pour être sûr qu’il passe un bon voyage, j’ai des petits conseils. Par exemple, mettre un filet à foin pour qu’il puisse s’occuper durant le voyage. Le filet à foin doit être bien attaché et en hauteur afin que le poney puisse manger sans problème. Comme pour les longs trajets, similaires à ceux des départs en vacances, il faut essayer de faire des pauses toutes les 2/3 heures pour le faire boire.
Et enfin, une fois que tu arrives à destination, pour que ton poney garde un bon souvenir du voyage, il faut faire marcher ton poney afin qu’il récupère, surtout s’il a transpiré.
 
Je termine en te rappelant qu’un poney qui voyage bien, a plus de chance d’être à l’arrivée.
 
*le nœud des bandits américain pour se sauver rapidement à cheval
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Facebook
Twitter
Newsletter